O'xyrace 2017

dans course par Robin

Ce samedi 21 janvier 2017, nous voici arrivés à la station des Rousses dans le Jura. Ce soir nous courons notre premier Trail ! Et comme nous sommes en hiver nous commençons par un Trail blanc.

La mongolfière

Face à la montgolfière gonflée pour l'événement à droite du sas de départ, la foule s'amasse. Nous sommes à l'omnibus pour récupérer nos dossards. Les consignes sont strictes, obligation d'avoir le corps intégralement recouvert et une frontale. Vu la température à l'extérieur, ce n'est pas une surprise.

Nous attendons jusqu'au dernier moment dans la salle de retrait des dossards bien au chaud. L'heure arrive et nous rejoignons à seulement quelques minutes du départ, les autres coureurs.

Les dernières consignes nous sont données. Le parcours se terminera par deux tours du fort, un témoin lumineux nous sera donné au premier tour afin de différencier le second du premier. Attention à ne surtout pas le perdre pour ne pas avoir à faire un 3e tour ! Apparemment la météo annonce du -15°C pour la fin de la course.

Le sas de départ

C'est parti, nous nous élançons à la toute fin du peloton. Le parcours soit-disant "damé" révèle au bout de quelques dizaines de mètres sa vraie nature : de la poudreuse sur bien 30 cm d'épaisseur à certains endroits ! La course s'annonce très dure, il va falloir s'accrocher.

Très rapidement Camille montre une détermination à toute épreuve. Je tente tant bien que mal de la suivre, nous remontons ainsi progressivement un peu plus dans la course. Certains passages associant montée et poudreuse rendent les choses très éprouvantes. Le moindre pas nous essouffle car il est impossible de trouver un équilibre tant le sol est instable et irrégulier.

Après une bonne heure et demie de course, nous arrivons enfin au premier tour du fort. Cette partie était clairement la plus dure, tant par le tracé emprunté que part le simple fait de devoir repasser par là une seconde fois !

Au bout de mes forces lors du second passage, j'en viens même à perdre mon témoin lumineux risquant ainsi un 3e tour ! Heureusement un coureur me suivant de près l'a trouvé et j'ai ainsi pu le récupérer.

Malgré mon shot de gel énergétique STC Nutrition généreusement offert lors du retrait des dossards je commence sérieusement à faiblir. Camille, dans une motivation toujours sans faille, s'éloigne.

Mettant un bon moment avant de retrouver de l'énergie et du moral, je finis par réussir à recourir à bonne allure sur la dernière portion du fort. Il fait maintenant -15°C et des blocs de glaces ont soudés les orteils de mes FiveFingers Spyridon entre-eux !

Les coureurs dans la nuit

Camille, au loin, me fait signe du Haut du Fort, elle m'attend pour la dernière portion. Il ne m'en fallait pas plus pour accélérer et la rejoindre. Nous finissons par arriver ensemble pour le final en luge.

Faire de la luge après une course comme ça, c'est vraiment fun ! Il fallait de surcroit réussir à négocier un virage, autant vous dire que la descente n'a pas été glorieuse ! :D

C'est après 2h41 que nous passons la ligne d'arrivée, éreintés.

Nous découvrons alors le ravitaillement de fin : comté, saucisson, Haribo, et plein de bonnes choses qui font du bien au moral ! Il n'y a pas à dire, nous adorons la Franche-Comté !

Après une séance de changement de vêtements à la voiture, où nous avons frôlé l'hypothermie, nous repartons au repas d'après-course où nous dégusterons une succulente tartiflette !

Le repas d'après course

Superbe course, avec un challenge de taille, organisation au top et ambiance conviviale sont au rendez-vous !

Cet article vous a plu ? Voici des articles qui pourraient vous intéresser !

Des bosses et des bulles

Vous avez sûrement déjà entendu parlé du blog Des bosses et des bulles ? Pour ma part je ne connaissais pas avant Noël dernier, lorsque Camille m'a... Lire la suite

par Robin

La course de la Saint Nicolas à Nancy

Le 27 novembre dernier, nous étions à Nancy pour courir la course de la Saint Nicolas. Bien que nous ayons commencé de manière sérieuse le Trail,... Lire la suite

dans course par Camille

comments powered by Disqus